Thibaut Roussel

Après des études de guitare classique et de son, Thibaut Roussel se spécialise dans l’interprétation de la musique ancienne avec l’étude du théorbe, de la guitare baroque ainsi que du luth au CRR de Versailles dans la classe de Benjamin Perrot et obtient en 2010, un DEM à l’unanimité avec félicitations.

Il se produit aujourd’hui en tant que soliste et continuiste au sein de plusieurs ensembles tels que l’Escadron Volant de le Reine, l’Ensemble Correspondances (Sébastien Daucé), Stradivaria (Daniel Cuiller), Les Traversées Baroques (Etienne Meyer), l’Ensemble Pygmalion (Raphaël Pichon), l’Ensemble Vertigo (Jean-Miguel Aristizabal), l’Ensemble La Rêveuse (Benjamin Perrot et Florence Bolton), Cara Sposa (Bruno Le Levreur) Les Musiciens de Saint-Julien (F. Lazarevitch), Les Pages et les Chantres du Centre de musique baroque de Versailles (Olivier Schneebeli), le Théâtre de l’Incrédule (Benjamin Lazar), la compagnie A demi-mots (Laurent Carudel dans le conte Cactus), l’ensemble Desmarest (Ronan Khalil), l’ensemble Artifices (Alice Julien-Laferrière).

Particulièrement intéressé par la musique contemporaine et son interprétation sur instruments anciens, il créé des pièces spécialement écrites pour le théorbe notamment au sein de récitals au festival Radio-France de Montpellier.

Publicités