Presse

♦ Critiques de notre premier disque

« C’est finalement avec beaucoup de gratitude que nous saluons l’initiative de Fabien Armengaud et de son Ensemble Sébastien de Brossard. Leur initiative participe à l’effort de redécouverte d’un musicien dont des pans entiers de son catalogue sont quasiment tombés dans l’oubli. »

« Leur interprétation joue à la fois sur le contraste des talents individuels et l’unité cohérente du collectif. Les trois voix sont assurées, fermes, claires, tout à la fois puissantes et maîtresses des nuances. Leur diction est impeccable et leur engagement total. Les continuos sont de solides appuis aux chanteurs et les instruments solistes des partenaires parfaitement ajustés. »

(BaroquiadeS – Novembre 2016, consulter l’article en cliquant ici)

clerambault-motets-pour-3-hommes-fabien-armengaud-cd-paraty-review-announce-compte-rendu-critique-presentation-classiquenews-paraty516141_couv-copie« On retrouve avec plaisir les trois chanteurs rompus au répertoire français que sont Cyril Auvity, Jean-François Novelli et Alain Buet. Chacun offre ici une performance impeccable, se distinguant subtilement des deux autres […] Du côté de l’ensemble instrumental, les timbres ne sont pas moins beaux ; non seulement la cohésion est idéale, évoquant ça et là des formations quasi orchestrales (ouverture du premier motet, tempête « Impia tucarum gens », mais on a aussi le plaisir de les apprécier dialoguant aussi seuls avec les voix »

« C’est d’ailleurs la direction de l’ensemble qui est la plus remarquable : sans affectation aucune, Fabien Armengaud conduit ses onze musiciens avec finesse, marquant les rythmes sans pour autant aller nettement vers la danse, tendant les lignes quand il le faut, théâtralisant quelques pages, se recueillant dans d’autres (ainsi qu’il convient), équilibrant les forces … »

(Le Babillard – Novembre 2016, consulter l’article en cliquant ici)

« L’Ensemble Sébastien de Brossard apporte avec élégance et rigueur le soutien nécessaire aux trois voix masculines qui sont bien sûr au premier plan de ces pièces. Quant au trio vocal, […] par leur expressivité jamais prise en défaut, ces trois interprètes rendent parfaitement justifice à la musique de Clérambault »

(Forumopera – Octobre 2016, consulter l’article en cliquant ici)

« Comme on pouvait s’y attendre, ce trio [vocal] fait ici montre d’une science et d’une autorité indiscutables, offrant toutes les qualités de netteté dans l’articulation, de tenue dans la ligne vocale et de clarté dans la prononciation gallicane du latin que l’on pouvait espérer […] il s’investit dans une interprétation avec une énergie, un soin et un coeur formidables qui mettent en lumière aussi bien la dimension théâtrale des oeuvres que le raffinement de leur facture ».

« L’Ensemble Sébastien de Brossard signe ici un premier disque on ne peut plus prometteur qui, outre le bonheur d’écoute immédiat qu’il procure, constitue un apport significatif à la discographie de Nicolas Clérambault. On suivra avec beaucoup d’attention les propositions à venir de ces musiciens qui ont visiblement nombre de choses passionnantes à nous dire dans le domaine de la musique baroque française. »

(Wunderkammern – Octobre 2016, consulter l’article en cliquant ici)

« Fondé en 2014, le très récent ensemble sur instruments d’époque, Sébastien de Brossard frappe d’un coup magistral dans ce disque en tout point superlatif […] Pour une première « carte de visite » , les musiciens portés par l’engagement et le goût de l’organiste Fabien Armengaud, osent l’impossible dans ce programme riche en défis. »

« Ici un même plaisir saisit l’auditeur par le style et le goût défendus d’un bout à l’autre. Le choix des pièces stimule la curiosité tant pas une ne dépare, par sa qualité poétique, sa construction, le raffinement harmonique, et le jeu concertant des instruments mêlés aux voix. »

(ClassiquenewsOctobre 2016, consulter l’article en cliquant ici)clerambault_ensemble_sebastien_de_brossard (2)

♦ Entretien avec Fabien Armengaud

Classiquenews – Octobre 2016, consulter l’article en cliquant ici.

Publicités