Eugénie Lefebvre

eugenie Lefebvre ESDB
Eugénie Lefebvre - Soprano

Lauréate du Concours international de chant baroque de Froville en 2013, Eugénie Lefebvre fait ses études au Centre de Musique Baroque de Versailles, puis à la Guildhall School of Music and Drama de Londres.

Sa passion pour l'opéra baroque lui fait aborder des partitions comme Actéon de Charpentier (Hyale), Rinaldo de Haendel (Armida), L'Incoronazione di Poppea de Monteverdi (Nerone, Valetto),Teseo de Haendel (Medea), La Descente d'Orphée aux Enfers de Charpentier (Aréthuse), Les Plaisirs de Versailles de Charpentier (la Conversation), Cadmus et Hermione de Lully (Hymen), Les Amants Magnifiques de Lully (Caliste), le Pouvoir de l'Amour de Pancrace Royer (L'Imagination, Hersilie), Don Giovanni de Mozart, Les Fêtes Vénitiennes de Campra, Hippolyte et Aricie de Rameau, Giulio Cesare de Haendel, Médée de Charpentier, Orfeo ed Euridice de Gluck et Castor et Pollux de Rameau.

On l'entend également dans le répertoire sacré de Jephté de Carissimi à la Johannes Passion de Bach en passant par les Grands Motets de Pierre Robert, le Reniement de Saint-Pierre, la messe de minuit et le Transfige dulcissime de Charpentier, la Maddalena a piedi di Cristo de Caldara et de Bononcini.

Son goût pour la scène l'amène à participer à la production du Bourgeois Gentilhomme avec l'ensemble la Rêveuse dirigé par Florence Bolton et Benjamin Perrot. Cette aventure de près d'un an et demi permet à Eugénie de se produire dans de nombreuses salles et théâtres à travers toute la France.

Elle apparaît en concert avec le Concert d'Astrée (E. Haïm), les Arts Florissants (W. Christie), Pygmalion (R. Pichon), l'ensemble Correspondances (S. Daucé), le Concerto Soave (J-M. Aymes), Sagittarius (M. Laplénie), La Rêveuse (F. Bolton et B. Perrot), Les Symphonistes (O. Schneebeli), l'ensemble Sébastien de Brossard (F. Armengaud), le Poème Harmonique (V. Dumestre) et l'Akademie für Alte Musik Berlin.

Eugénie collabore régulièrement avec de jeunes ensembles talentueux tels que L'Escadron Volant de la Reine, Le Vertigo (J-M Aristizabal) et Les Surprises (L-N Bestion de Camboulas) avec lesquels elle grave ses premiers enregistrements en tant que soliste. Cette saison on pourra l'entendre dans Les Horaces de Salieri avec les Talens Lyriques (C. Rousset) à l'Opéra Royal de Versailles et au Theater an der Wien, au Théâtre des Champs Elysées avec l'orchestre Lamoureux sous la direction de Bruno Procopio pour la Missa Solemnis de Sigismund Neukomm et la Bachianas Brasileiras numéro 5 de Vila-Lobos, ainsi que dans le recréation de Chimène ou le Cid de Sacchini avec Le Concert de la Loge (J. Chauvin), le Centre de Musique Baroque de Versailles et l'Arcal.

 

Pour suivre toute l’actualité d'Eugénie Lefebvre :

Pour recevoir toutes nos actualités, inscrivez-vous !
Vos informations ne sont pas transmises à des tiers.
Please wait

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour le fonctionnement des boutons de partage sur les réseaux sociaux et la mesure d'audience des pages du site.
Pour mieux comprendre notre politique de protection de votre vie privée :